6 leviers du Webmarketing pour les entreprises
Référencement

6 leviers du Webmarketing pour les entreprises

Le webmarketing, c’est l’ensemble des techniques qui visent à faire connaître une idée, un produit ou un service par l’intermédiaire d’Internet. L’objectif est d’attirer et de fidéliser le client au travers de différents outils technologiques.

Même si vous ne connaissiez pas ce terme, vous n’avez pas pu passer à côté de sa mise en pratique, qu’on retrouve partout sur Internet.

À la fin de cet article, vous connaîtrez les différents leviers du webmarketing pour parfaire la stratégie digitale d’une entreprise.

1 –  Le référencement naturel (SEO)

Le premier levier du webmarketing est le référencement naturel. L’objectif est l’optimisation des sites pour les moteurs de recherche (Google, Yahoo, Bing…).

C’est un domaine très vaste, et on y retrouve à l’intérieur plusieurs sous-domaines riche en contenu et en possibilités. Ces derniers sont si abondants en information, que certaines agences décident de se spécialiser uniquement sur un sous-domaine en particulier. Les voici :

  • Le netlinking : On l’appelle aussi tissage de liens. Le principe est d’augmenter le nombre de liens hypertextes menant à un site Web, à partir d’autres sites ayant un public similaire. Il peut soit se faire naturellement, soit se faire sur la base d’un échange, ou d’achats de liens.
  • L’étude de mots-clés : Elle est essentielle dans une stratégie SEO. Pour faire simple, c’est une liste des requêtes faite par les utilisateurs selon un thème précis. Le but est d’identifier et de comprendre ce que recherchent les utilisateurs, pour par la suite utiliser les mots-clés les plus adaptés.
  • L’audit de site : C’est une analyse globale du site, un diagnostic, pour l’évaluer, déterminer ce qui va et ne va pas. Cette analyse se fait sur les caractéristiques techniques du site et sur le référencement naturel.
  • La rédaction : C’est un élément très important pour optimiser le référencement naturel également. En effet, le SEO se base aussi sur le contenu en lui-même et la richesse dont il fait part. Plus la rédaction apportera de la valeur ajoutée, mieux le site sera référencé.
  • L’optimisation technique : Ces optimisations techniques réalisées directement sur le site sont nombreuses. Aussi appelée référencement technique, elle comprend, entre autres, l’exploration, l’indexation, le rendu et l’architecture du site.
  • Le suivi du site : Il est important de suivre son site pour savoir s’il va bien ou non. Le suivi du site se différencie de l’audit pour deux raisons : Il s’effectue plus régulièrement (1 fois par mois en moyenne) et il est axé sur une seule page à la fois, contrairement à l’audit, qui lui est global.
leviers du webmarketing

2 –  Les réseaux sociaux

C’est le second levier du Webmarketing, et probablement un des plus importants. Les réseaux sociaux sont devenus une mine d’or en terme de public, au point qu’aujourd’hui peu d’entreprises peuvent s’en passer.

Les réseaux sociaux vous permettent d’attirer du trafic composé de prospects et de clients. Vous pouvez y faire un grand nombre d’activités :

  • Promouvoir vos actions
  • Créer une communauté
  • Discuter et répondre aux abonnés
  • Rediriger votre cible sur vos autres réseaux sociaux et sur votre site
  • Faire de la publicité payante

Chez CL Référencement, nous sommes spécialisés sur Facebook, LinkedIn et Instagram, et nous proposons une formation Flash Social Media. Notre objectif est de vous apprendre à développer et gérer une communauté pour développer votre clientèle.

Les autres réseaux sociaux connus peuvent aussi s’avérer très utiles, parmi eux on compte :

  • Twitter
  • Tiktok
  • Youtube
  • Pinterest
  • Snapchat…

Mais le choix des réseaux sociaux sur lesquels se placer ne se fait pas au hasard. C’est le fruit d’une étude, notamment de la cible, qui amènera à cette décision. Plus votre analyse sera complète, mieux vous choisirez vos réseaux sociaux, et plus grande sera votre réussite.

3 –  L’ E-mailing

L’e-mailing est une démarche de marketing direct qui consiste à envoyer des e-mails promotionnels à une liste plus ou moins large de contacts. Contrairement à ce que l’on peut penser, l’e-mailing est une discipline qui demande plus de travail qu’elle n’en a l’air. La cible de ces e-mails peut varier en fonction des objectifs, voici les différents types d’e-mailing :

  • Newsletter : Informer et maintenir du trafic
  • Email de prospection : Acquérir de nouveaux clients
  • Email promotionnel : Booster les ventes
  • Email de fidélisation : Booster les ventes en fidélisant les clients
  • Email transactionnel : Informer sur les commandes et paiements
  • Email d’invitation : Faire connaître et animer un évènement

Comme vous pouvez le constater les possibilités sont grandes, et encore, nous n’avons listé que les e-mailing les plus importants. Si vous voulez confier votre e-mailing à des professionnels, ça tombe bien, nous pouvons nous en occuper aussi ! Nous travaillons sur SendinBlue, et nous pouvons développer (ou améliorer) vos campagnes d’e-mailing.

Nous proposons aussi une formation pour apprendre à utiliser l’outil SendinBlue.

e-mailing

4 –  Le référencement local

Le référencement local est une technique consistant à créer une fiche d’entreprise sur la section carte des moteurs de recherche. Grâce à cela vous pouvez créer des affichages optimisés dans les SERP. Le service de référencement local le plus connu est Google My Business.

Le référencement local est adapté au comportement  d’achat ROPO (Research Online Purchase Offline). C’est-à-dire que les clients et potentiels clients vont faire leurs recherches sur Internet, puis venir en boutique/magasin pour acheter les produits/services.

Les SERP sont personnalisés en fonction de la position géographique des utilisateurs, vous pouvez donc solliciter le référencement local pour accroître votre clientèle. En mettant en place un Google My Business par exemple, et en l’alimentant en contenu régulièrement, vous finirez par attirer inéluctablement de nouveaux clients.

5 –  Le référencement payant (SEA)

Pour améliorer la visibilité de votre site, vous pouvez soit utiliser le référencement naturel, soit le référencement payant. La seconde méthode nécessite également la mise en place d’une stratégie.

Le SEA est intéressant car vous n’avez pas besoin de passer par l’étape de l’optimisation. Tout ce qu’il vous faut c’est un budget et une étude sur les mots-clés qui pourront vous apporter un maximum de visibilité.

Avec le SEA vous avez la possibilité de :

  • Générer du trafic ciblé
  • Accroître votre visibilité
  • Construire votre notoriété
  • Réaliser des ventes

Il peut être un complément très bénéfique au SEO s’il est bien réalisé, il ne vous reste plus qu’à vous pencher sur le sujet !

6 –  Le design du site

Il fait partie des leviers du Webmarketing que vous devrez obligatoirement prendre en compte si vous voulez parfaire votre stratégie. Le design du site, c’est la première impression que les utilisateurs se feront de votre entreprise.

Soigner son site est important car aujourd’hui, l’utilisateur ne souhaite plus uniquement accéder à une information. Il veut aussi que cette recherche soit agréable, que le site soit fluide, et qu’il trouve les informations sans dépenser trop d’énergie.

Ces 3 éléments font partie intégrante d’une problématique à laquelle tous les sites sont confrontés aujourd’hui : l’expérience utilisateur.

Voici une liste des éléments que vous devez impérativement travailler pour maximiser l’expérience utilisateur :

  • Une catégorie précise et pertinente des produits et services proposés
  • Une page d’accueil épurée
  • Une accessibilité parfaite
  • Des call to action bien placés
  • Une vitesse de chargement minimisée
  • Des preuves de votre fiabilité (labels, mentions légales…)
design site

En conclusion, le Webmarketing est une discipline qui nécessite beaucoup d’attention et un renouvellement constant. Il y a plusieurs leviers du Webmarketing que vous pouvez (ou devez) utiliser pour votre entreprise, l’important est de bien s’y préparer et d’avoir une stratégie solide.

Si vous souhaitez en apprendre plus sur le Webmarketing, sachez que nous proposons chez CL Référencement des formations Webmarketing en :

  • SEO
  • Référencement local
  • Community management
  • E-mailing
Scroll infini de Google sur mobile : quelles conséquences sur le SEO ?
Référencement

Scroll infini de Google sur mobile : quelles conséquences sur le SEO ?

Grosse nouvelle annoncée par Google, sur mobile, le scroll infini va enfin être mis en place.

Pourquoi « enfin » ? Car le fameux moteur de recherche travaillait dessus depuis…2011 ! C’est l’année où les premiers essais étaient effectués, avant de réitérer en 2015 et en 2018. 

2021 est l’année du scroll infini sur mobile, et nous devrions voir cette mise à jour dans nos smartphones incessamment sous peu.

1 – Le scroll infini, c’est quoi au juste ?

Le scroll, c’est le fait de faire défiler son écran. À l’aide de sa souris ou de son pavé tactile si on est sur ordinateur, ou bien de son écran directement, sur smartphone.

Le scroll infini donc, c’est la possibilité de faire défiler son écran « indéfiniment » lorsque l’on effectue une recherche sur Google. Avant, une SERP (page de résultat du moteur de recherche) affichait seulement les 10 premiers résultats organiques (sans compter les liens sponsorisés).

Scroll infini de Google

Il faut savoir qu’un premier changement avait été effectué. Il servait de transition entre les SERP classiques et le scroll infini. Ce changement était le « voir plus », qui s’affichait en bas de la page de résultat. Il remplaçait donc l’affichage des numéros de SERP comme nous l’avons connu.

Avec ce scroll infini, nous aurons accès à des dizaines de résultats sur la première page, juste en faisant défiler notre écran.

2 – Pourquoi mettre en place le scroll infini ?

L’objectif de Google avec cette nouvelle mise à jour est de faciliter l’accès à l’information.

Google explique que le défilement continu vient compléter les évolutions mises en place au début d’année. Le moteur de recherche avait modifié son interface pour rendre le tout plus lisible et plus agréable à consulter. Avec le scroll infini, les utilisateurs pourront faire défiler les résultats aisément et de manière fluide.

Voici ce que Google dit officiellement :

« Bien que vous puissiez souvent trouver ce que vous cherchez dans les premiers résultats, vous voulez parfois continuer à chercher. En fait, la plupart des personnes qui souhaitent obtenir des informations supplémentaires ont tendance à parcourir jusqu’à quatre pages de résultats de recherche. Avec cette mise à jour, les utilisateurs peuvent désormais le faire de manière transparente, en parcourant de nombreux résultats différents, avant de devoir cliquer sur le bouton « Voir plus ».

Par exemple, pour des questions plus larges et plus ouvertes comme « Que puis-je faire avec des citrouilles ? » vous voudrez peut-être envisager plus de résultats et d’inspiration avant de décider comment aller de l’avant. Faire défiler un plus large éventail de résultats peut vous montrer des tonnes d’options que vous n’aviez pas envisagées, comme des idées de décoration de citrouille sans sculpture pour Halloween, des recettes de graines de citrouille qui font que votre citrouille vaut la peine d’être sculptée et plus d’idées pour tirer le meilleur parti de votre gourde. »

Une nouvelle fois, nous nous rendons compte de l’importance que prend l’expérience utilisateur sur le web, et des moyens déployés par les entreprises pour l’optimiser.

3 – Qu’est-ce que ça va changer au SEO ?

Avec ce scroll infini, le SEO va forcément être impacté, positivement ou négativement, tout dépend de la place que vous occupez dans les SERP.

Commençons par la mauvaise nouvelle. Comme nous l’avons dit précédemment, une SERP est composée de 10 résultats. Jusqu’à maintenant donc, les utilisateurs avaient pour habitude de consulter, pour la plupart, exclusivement la première page. Ouf ! Pour les 10èmes, ils arrivaient tout juste à s’immiscer dans cette page tant convoitée.

Sauf qu’avec le scroll infini, c’est fini ! L’utilisateur va défiler, voir le 10ème résultat, mais aussi le 11ème, 12ème, 13ème etc. L’avantage de taille qu’avait le 10ème sur les suivants va s’effacer, et les clics qui lui « appartenaient » au départ, s’éparpilleront dans les autres résultats également.

Dans un langage SEO, le taux de clic du 10ème résultat de la SERP diminuera au profit des résultats le succédant.

La bonne nouvelle concerne comme vous l’avez compris les résultats arrivant après la 10ème place. Ces résultats bénéficieront de plus de visibilité, et donc d’un taux de clic plus élevé. L’explication est simple, avec la numérotation des SERP, les utilisateurs faisaient face à une barrière psychologique lorsqu’ils arrivaient à la fin de la première page.

« Si c’est à la seconde page ou plus, c’est que ce n’est pas un bon site, ou que ce n’est pas pertinent ». C’est le genre de réflexion que l’on se fait, même inconsciemment. Et en supprimant les diverses pages (les premières tout du moins), Google met fin à ces barrières psychologiques. Ainsi, un résultat situé à la 11ème place aura beaucoup plus de chances d’être vu par les utilisateurs.

Pour conclure, le scroll infini risque définitivement de faire évoluer les SERP, et les utilisateurs verront leurs habitudes changer, pour le mieux espérons-le.

Si vous souhaitez augmenter votre positionnement SEO et ainsi optimiser votre présence dans les SERP, n’hésitez pas à nous contacter. Chez CL Référencement, nous nous occupons du référencement naturel des sites (audit de site, étude de mots-clés, rédaction web, suivi analytique), et nous serions très heureux de discuter de vos projets !

Google explique comment améliorer ses titres et descriptions
Référencement

Google explique comment améliorer ses titres et descriptions

Le 8 octobre dernier, Google a publié de nouveaux documents d’aide expliquant comment améliorer ses titres et descriptions.

En effet, le célèbre moteur de recherche affiche les titres et descriptions dans les SERP d’une certaine manière et selon des critères précis. Il est essentiel donc de connaître ces critères pour rédiger au mieux les titres et les descriptions de ses pages.

Deux pages d’aide ont particulièrement attiré notre attention, la première concerne les « liens de titre », la deuxième concerne les snippets.

1 – Contrôler les liens de titre

Les liens de titre ? C’est un nouveau terme que Google nous explique dans sa page d’aide : « Un lien de titre est le titre d’un résultat de recherche sur la recherche Google et d’autres propriétés (par exemple, Google Actualités) qui renvoient à la page Web. »

Rien d’autre que le titre de couleur bleue qu’on retrouve dans les résultats de recherche donc. Mais pouvoir mettre un nom dessus est appréciable.

Qu'est-ce qu'un lien de titre ?
Source : Google

Google nous donne les bonnes pratiques pour rédiger des liens de titre efficaces :

  • Attribuez un titre à chaque page de votre site, spécifié dans la balise.
  • Rédigez un texte descriptif concis dans les balises title. Il faut donc éviter les titres vagues et à faible (voire aucune) valeur ajoutée tels que « accueil » ou « profil ». Faites attention également à la longueur de votre titre, car s’il est trop long, il sera tronqué dans les SERP.
  • Évitez de bourrer de mots-clés vos liens de titre. Il est important d’en mettre, mais il ne faut pas en abuser, auquel cas ils pourront passer pour du spam, ce qui est rédhibitoire pour l’utilisateur.
  • N’utilisez pas le même titre pour plusieurs pages. Cela n’aide pas le lecteur d’avoir 5 pages s’appelant « produits bon marché », il ne pourra pas faire la distinction entre chaque page.
  • Marquez les titres de manière concise.
  • Vérifiez que vous n’interdisez pas aux moteurs de recherche d’explorer vos pages. L’utilisation de robots.txt sur votre site peut empêcher Google d’explorer vos pages, tout en autorisant son indexation.
améliorer ses titres et descriptions

Dans cette même page d’aide, Google nous explique comment les liens de titre dans la recherche Google sont créés. Il explique que c’est un processus entièrement automatisé, et qu’il utilise entre autres :

  • Le contenu dans les balises title
  • Le titre visuel principal affiché sur une page
  • Les éléments d’en-tête, comme les balises Hn
  • Les autres contenus volumineux
  • Les différents textes contenu dans la page
  • Les ancres de lien
  • Les textes des liens qui pointent vers la page (netlinking)

2 – Contrôler les snippets

Une deuxième page d’aide proposée par Google nous explique comment « contrôler ses snippets dans les résultats de recherche ». Les snippets sont les descriptifs que l’on retrouve sous les liens de titres, générés par Google.

Suggérer du contenu à Google

Les descriptifs sont crées à partir du contenu de la page, selon ce que recherche l’utilisateur. Il y a deux moyens de suggérer du contenu à Google lors de la création des snippets.

  • Résultats enrichis : En ajoutant des données structurées à votre site pour aider Google à comprendre la page.
  • Balises meta description : Si Google estime que la balise meta description fournit une description plus précise que les snippets générés, elle l’utilisera.

Contrôler les snippets générés par Google

Autre moyen de contrôle qu’offre Google, il est possible de gérer l’utilisation des descriptifs faite par Google, en effet, il est possible :

  • D’empêcher Google d’afficher les snippets grâce à la balise meta nosnippet.
  • De spécifier la longueur maximale des snippet avec la balise meta max-snippet
  • De restreindre l’affichage de certaines parties de la page avec l’attribut data-nosnippet

Les conseils de Google pour une meta description du tonnerre

Concernant les bonnes pratiques à suivre, ici aussi plusieurs conseils précieux sont à suivre :

  • Mettez une meta description sur chaque page de votre site
  • Créez des description uniques pour chaque page de votre site. Comme pour les liens de titre, il est primordial de ne pas réutiliser descriptions. Créez des descriptions qui reflètent le contenu de vos pages, pour que l’utilisateur sache directement dans quoi il s’embarque.
  • Ajoutez des informations pertinentes sur le contenu dans la description. Il ne faut pas nécessairement écrire des phrases dans la méta description, mettez-y les informations importantes. Par exemple, pour un produit, allez dans le cœur du sujet et réunissez les informations parfois éparpillés sur la page (prix, âge ciblé, fabricant…).
  • Générez des descriptions à l’aide d’un programme. Pour certains site il peut être intéressant de générer les descriptions automatiquement, notamment pour les sites générant énormément de donnés.
  • Rédigez des descriptions qualitatives. Cela vous permettra d’améliorer considérablement la visibilité et le trafic sur votre site.

Grâce à tous ces conseils, vous êtes en mesure d’améliorer grandement vos liens de titre ainsi que vos descriptions.

Il est important de parfaire ces deux éléments car ce sont les premiers que l’utilisateur voit lorsqu’il réalise une recherche sur Google.

La première impression se fait dans les SERP, et en mettant les bons éléments, vous serez en capacité de booster votre trafic.

 

6 conseils imparables pour augmenter le trafic de son site Web
Référencement

6 conseils imparables pour augmenter le trafic de son site Web

Le trafic pour un site Web est essentiel. Le taux d’impression, de clic, menant aux leads et in fine à la vente, est l’objectif de la plupart des sites Web.

Il est donc primordial de bien s’organiser et d’utiliser les méthodes adéquates pour mettre toutes les chances de son côté. Ainsi, vous pourrez augmenter le trafic de votre site Web de manière considérable.

CL référencement vous donne les 6 meilleurs conseils pour augmenter le trafic de son site Web en 2021.

1 – La régularité, un élément fondamental sur Internet

Avant d’optimiser le site, d’aborder l’aspect technique, ou de discuter du budget, il est important de partir sur de bonnes bases.

La régularité est un des aspects les plus importants sur Internet, que ça soit l’algorithme de Google ou bien les internautes/clients, si un site ne propose pas de nouveautés régulièrement, il sera oublié.

Le but n’est pas de créer du contenu uniquement pour créer du contenu, trouvez un fil conducteur, fixez vous un quota par jour, semaine ou mois, et tenez-vous-y. Google vous récompensera et les personnes visitant votre site auront leurs habitudes.

2 – Patientez pour avoir des résultats

Beaucoup de créateurs freelance, fans d’internet et start-ups espèrent buzzer sur Internet dès les premiers jours, et voient leurs espoirs réduit à néant par le cruel monde d’Internet. Cependant, ce n’est peut-être pas Internet qui est trop exigeant, mais vous !

En effet, pour augmenter le trafic de son site Web, il faut d’abord être patient, et comprendre qu’il va arriver au fur et à mesure. Fixez-vous des objectifs sur plusieurs mois, et faites des réunions avec votre équipe et/ou votre spécialiste.

augmenter le trafic de son site web

3 – Vos concurrents peuvent être vos meilleurs atouts

Le monde d’Internet est à la fois très différent et très similaire au monde réel, et un des points communs est la concurrence. En effet, votre site Web, à moins que vous soyez positionné sur un produit/service unique au monde, il y aura de la concurrence, qui vous prendra une partie de votre trafic.

Il est donc nécessaire de s’inspirer de vos concurrents, d’analyser leur site, s’ils utilisent la publicité payante (SEA), leur méthode pour accroître leur référencement etc…

En adoptant leurs meilleurs pratiques, tout en mettant de côté celles qui les freinent, vous optimiserez le trafic sur votre site Web et finirez par dépasser vos concurrents qui étaient déjà bien ancrés sur Internet.

4 – Avoir un budget adéquat

Que vous soyez une multinationale ou une TPE/PME rien ne change, le budget est une étape inévitable  dans la quête de trafic.

Même si le montant du budget différera énormément entre une petite et une grande entreprise, son bénéfice sera quant à lui très grand pour les deux, s’il est bien utilisé.

Ne négligez donc pas ce facteur, car c’est un excellent moyen de booster son site rapidement.

5 – Optimisez votre SEO

Le Search Engine Optimization, en français optimisation pour les moteurs de recherche ou encore référencement naturel est l’ensemble des techniques visant à améliorer le positionnement d’une page dans les résultats d’un moteur de recherche.

Ce domaine est devenu si important qu’il y a dorénavant des experts et des agences gérant le SEO pour leurs clients (et nous en faisons partie !).

Cette méthode peut avoir des résultats remarquables, mais elle est également très complexe (d’où la naissance de ces métiers et agences) car énormément de facteurs doivent être pris en compte pour améliorer le SEO, en voici quelques-uns :

  • Les balises (html, title…)
  • L’architecture du site
  • Les mots-clés
  • L’aspect mobile friendly
  • La sécurité

 6 – Améliorez votre SEA

Un site peut être présent sur Internet, mais pas indexé, ce qui signifie qu’on ne le retrouvera pas dans les résultats des moteurs de recherche (SERP), alors que l’indexation est à la base de l’acquisition de trafic.

Et c’est à ce moment que le SEA fait son apparition, car une de ses grandes utilités et qu’il ne requière pas d’indexation pour mettre en place une campagne publicitaire, donc peu importe la situation actuelle de votre site, qu’il soit indexé, à la 15ème page des résultats ou bien le plus connu selon les recherches, le SEA pourra vous être grandement utile.

Ce conseil rejoint le conseil numéro 4 sur le budget, car le SEA sera une des parties du budget consacrée à l’augmentation de trafic.

Bien-sûr, il y a beaucoup d’autres conseils à prendre en compte,  beaucoup de recherche et d’investissement, qui ne peuvent pas être tous listés en un article, mais nous vous avons proposé ceux qui nous paraissent les plus importants, et ils devraient déjà vous apporter une grande aide.

Si vous souhaitez vous former dans le Webmarketing, nous avons chez CL Référencement la formation parfaite pour vous. En 4 heures, elle vous permettra d’apprendre à utiliser WordPress et de mieux gérer votre site Web.

 

Découvrez les différents réseaux sociaux sur lesquels se placer en tant qu'entreprise
Référencement

2021 : sur quels réseaux sociaux se placer en tant qu’entreprise ?

En 2021, les réseaux sociaux ne sont plus de simples applications pour passer le temps. Pour beaucoup de gens, ils sont une seconde vie. C’est pour cela que les entreprises se doivent d’apprivoiser ce terrain, car il représente un potentiel énorme.

Mais maîtriser les réseaux sociaux n’est pas si simple, au contraire, cela peut s’avérer ardu. Quel fréquence de publication ? Quel ton (plutôt humoristique, sarcastique, sérieux) ?

Les interrogations à ce sujet sont innombrables. Mais avant d’entrer dans des questions complexes, voici la question par laquelle il faut commencer : sur quels réseaux sociaux je souhaite placer mon entreprise ?

1 – Réseaux sociaux pour une entreprise: l’outil devenu indispensable

Nous le savons tous, il est aujourd’hui très compliqué de développer son projet, son entreprise, sans passer par les réseaux sociaux. Ces derniers se sont développés,  se sont améliorés, et ils offrent pour la plupart des fonctionnalités variées et très utiles.

Cependant, certains réseaux sociaux s’avèrent plus efficaces et plus pratiques que d’autres.

C’est pour cette raison qu’Hootsuite et Visionary Marketing ont dressé les tendances des usages professionnels des réseaux sociaux.

Les réseaux sociaux les plus efficaces

La 1ère question nous permet de connaître les 3 réseaux sociaux les plus efficaces pour atteindre ses objectifs business.

Classement des meilleurs réseaux sociaux du 1er au 3ème :

  • Instagram
  • Facebook
  • Linkedin

Ce résultat pourrait vous étonner car Facebook semble prendre une place gigantesque parmi tous les réseaux sociaux. Mais Instagram a tout simplement explosé ses dernières années, et son format mettant en avant le visuel est parfaitement adapté à un grand nombre d’entreprises.

Linkedin, quant à lui, est le réseau social professionnel par excellence, son apparition au podium n’est donc pas surprenante.

Etude d’Hootsuite et Visionary Marketing

L’utilisation des réseaux sociaux 

Une autre question posée aux 422 répondants permettait de savoir s’ils comptaient diminuer, maintenir ou augmenter leur présence sur les différentes réseaux sociaux.

Les résultats sont plutôt intéressants.

  • Instagram reste toujours en tête. C’est le réseau social le plus convoité et 54% des répondants souhaitent augmenter leur présence dessus.
  • YouTube est à la 5ème place des réseaux sociaux les plus efficaces. Mais c’est le 2ème réseau social sur lequel les répondants souhaitent le plus augmenter leur présence. Il représente un potentiel énorme pour les entreprises, à condition de proposer du contenu qualitatif et adéquat.
  • Le réseau social sur lequel les répondants souhaitent le plus diminuer leur présence est Facebook. 13% des répondants jugent qu’il est préférable d’être moins présent dessus, contre seulement 6% pour Instagram et LinkedIn par exemple.

Etude d’Hootsuite et Visionary Marketing

Les objectifs à atteindre

Concernant les objectifs à atteindre, ils sont variés. Les répondants devaient choisir 3 objectifs que leur entreprise veut atteindre grâce aux réseaux sociaux, et il y en a 2 en tête :

  • Acquérir de nouveaux clients
  • Accroître la notoriété de la marque

Ces objectifs sont évidents, il est donc normal qu’ils apparaissent à la 1ère et 2ème place du classement.

Ils sont également étroitement liés, car en acquérant de nouveaux clients, les entreprises accroissent leur notoriété, et vice versa.

Le 3ème objectif est de convertir en ligne. En générant du trafic sur les réseaux sociaux, les entreprises auront plus de leads, d’achats ou même juste de demandes d’informations. Tout cela permettra à l’entreprise de se développer encore plus rapidement.

Etude d’Hootsuite et Visionary Marketing

Grâce à l’étude d’Hootsuite et Visionary Marketing, nous avons pu voir les différentes tendances concernant l’utilisation professionnelle des réseaux sociaux en 2021.

Maintenant, il est temps d’en savoir plus sur les réseaux sociaux pris un par un, pour comprendre ce que chaque réseau peut vous apporter à son échelle.

2 – Quels réseaux sociaux pour une entreprise ?

Nous avons vu avec l’étude sur les réseaux sociaux que certains étaient plus utilisés que d’autres. Entre autres, Instagram, Facebook, LinkedIn, Twitter ou encore YouTube.

Mais les autres réseaux sociaux moins utilisés peuvent dans certains cas être autant, voire plus efficaces que les mastodontes utilisés par tous.

C’est pour cela qu’il est important de tous les étudier pour adapter sa stratégie et choisir ceux qui vous seront les plus bénéfiques.

Facebook : le classique

Facebook est sans doute le réseau social le plus connu au monde. Lancé en 2004, il n’a cessé de gravir les échelons pour se retrouver au sommet d’internet. Vous pourrez y mettre des posts, des photos, des vidéos et plus encore.

Facebook compte plus de 2,895 milliards d’utilisateurs actifs chaque mois, dont la proportion d’âge varie entre 18 et 49 ans. C’est un ciblage large pour une entreprise qui vise des particuliers.

Pour votre entreprise, il faudra vous créer une page, sur laquelle vous pourrez communiquer. Vous aurez même le droit à tout un tas de statistiques pour améliorer votre communication.

Instagram : la vitrine

Instagram a connu un succès instantané. En 2 mois, l’application avait déjà réuni 1 million d’utilisateurs. Elle s’est faite connaître assez rapidement en France, et aujourd’hui, c’est devenu un incontournable dans nos smartphones.

Comment ça marche ? C’est simple, vous postez des photos et vidéos, les gens aiment et commentent. Plus vos publications seront jolies et attireront l’œil, plus vous aurez de bonnes statistiques. Vous pouvez aussi poster des stories, des posts éphémères d’une durée de 24 heures, très consultées.

Twitter : le mouvementé

Twitter est un autre réseau social très connu dans le monde entier. Vous faites un Tweet (un post limité à 280 caractères), et les followers peuvent aimer, retweeter et partager.

Le retweet, c’est comme le partage, mais en interne, c’est-à-dire que l’abonné va partager votre post sur son compte, qui pourra être vu par ses abonnés ensuite. C’est un réseau social sur lequel le buzz se fait régulièrement grâce à cette fonctionnalité de retweet. Mais qui dit buzz, dit bad buzz, et si ce dernier se produit souvent, veillez à être vigilant sur le contenu de vos posts.

LinkedIn : le professionnel

Ce réseau social est plutôt apprécié par les personnes entre 25 et 44 ans. C’est un réseau social professionnel, et on y trouve de tout : stagiaire, alternant, étudiant, salarié, chef d’entreprise…

Vous pourrez poster des publications, des photos, des vidéos, toutes les fonctionnalités d’un réseau social classique en somme.

Cependant, il sert beaucoup plus à la prospection d’employés que les autres réseaux sociaux. Pour les indépendants, posséder un compte LinkedIn permet de mettre en avant son expertise en donnant des conseils à son réseau.

Youtube : la vidéo

C’est un réseau social sur lequel on poste des vidéos, on y retrouve de tout : du jeu-vidéo, du culturel, du sport et aussi du professionnel.

Beaucoup d’entreprises se sont mises sur YouTube car c’est un format très attrayant, il est possible d’intéresser les internautes quel que soit quel sujet. La chaîne YouTube favorise un meilleur référencement naturel car elle est pris en compte par les robots de Google.

Avec une bonne stratégie et des vidéos postées régulièrement, vous avez l’occasion de capter un grand public.

Snapchat : l’éphémère

La particularité de Snapchat et que le contenu est visible uniquement lorsqu’on clique dessus et pour une durée limitée. Il y a aussi des stories, c’est d’ailleurs eux qui ont inventé ce concept, repris par la suite sur plusieurs réseaux sociaux (Instagram, Facebook, Youtube…).

Attention, les utilisateurs étant très jeunes, ce réseau social ne convient pas à toutes les entreprises.

Le contenu est également très visuel car il est composé de photos et de vidéos, sur lesquelles on peut ajouter du texte.

Tiktok : l’énergique

Tiktok est l’un des derniers réseaux sociaux ayant vu le jour. Créé en 2016, il est devenu extrêmement populaire auprès des jeunes. Le but est de poster des vidéos, sur fond de musique, et de laisser libre cours à son imagination.

On y retrouve des danseurs, des chanteurs, des comédiens, des professeurs, c’est un réseau social vraiment varié.

Ce qui est bien avec Tiktok, c’est que comme pour Youtube, peu importe votre sujet, si vous faites une bonne vidéo, elle intéressera les gens. Si votre entreprise a pour cible les jeunes, il y a de quoi y trouver son compte.

Les réseaux sociaux n’ont cessé de prendre de l’importance au fil des années, que ça soit pour les particuliers ou les professionnels. Il y a beaucoup de potentiels pour les entreprises, l’important est de bien maîtriser vos réseaux sociaux.

Pour cela, vous pouvez faire appel à CL Référencement. Nous disposons d’une Formation Flash Social Media qui vous permettra de gagner en autonomie et en efficacité.

Privacy Settings
We use cookies to enhance your experience while using our website. If you are using our Services via a browser you can restrict, block or remove cookies through your web browser settings. We also use content and scripts from third parties that may use tracking technologies. You can selectively provide your consent below to allow such third party embeds. For complete information about the cookies we use, data we collect and how we process them, please check our Privacy Policy
Youtube
Consent to display content from Youtube
Vimeo
Consent to display content from Vimeo
Google Maps
Consent to display content from Google
Spotify
Consent to display content from Spotify
Sound Cloud
Consent to display content from Sound
Aperçu du panier