Référencement

CL Référencement

Attention au negative SEO : ces pratiques malveillantes utilisées par des concurrents

Le référencement naturel est un outil très puissant qui permet aux entreprises de gagner en notoriété, en trafic, en ventes et a des avantages sur bien d’autres aspects.

C’est un outil si puissant, qu’il peut également être utilisé à mauvais escient, par des personnes mal intentionnées. 

Dans cet article, CL Référencement vous parle du negative SEO, et vous explique comment vous en protéger.

Qu’est-ce que le negative SEO ?

Vous le savez, l’objectif des sites est d’apparaître au plus haut des pages de résultat des moteurs de recherche. Pour cela, il existe de nombreuses techniques SEO, qui se pratiquent sur les sites directement, ou en dehors.

Le principe du negative SEO est de nuire au positionnement des sites web ainsi qu’à leur optimisation. Pour cela, diverses techniques sont utilisées, dont nous parlerons plus tard. Le negative SEO est souvent mis en pratique par des concurrents, afin de prendre de l’avance sur l’entreprise victime du negative SEO. 

negative seo

Le but est donc de pousser les sites vers le bas du classement des SERP, pour éliminer un concurrent, ou bien lui prendre sa place.

Les techniques du negative SEO sont nombreuses, ce qui rend les attaques plus compliquées à gérer.

Les différentes pratiques du negative seo

Voici une liste des pratiques les plus courantes utilisées pour référencer négativement les sites web.

Piratage d’un site internet

C’est probablement la technique de negative SEO la plus efficace. En effet, dès lors que la personne mal intentionnée à accès à un site web, elle en fait ce qu’elle veut. Contrairement à d’autres techniques qui se font sur la durée, le piratage permet de nuire directement au site web

Il y a un tas d’actions que vous ne feriez jamais sur votre site car cela entraînerait une perte de places sur Google, et les pirates se font un malin plaisir à jouer là-dessus pour ruiner les sites web. 

i vous êtes intéressé par une discussion qui explique comment un site internet s’est fait hacker et quelles sont les conséquences, cliquez ici.

Création de doublons

Cette technique consiste à créer des doublons de site web, ou d’au moins une partie du contenu. En faisant cela, Google constate que votre contenu n’est plus unique, car il le retrouve sur un autre site également. Comme Google ne fait pas la différence entre un contenu plagié et un contenu original, il estime que votre contenu n’est plus pertinent car il existe autre part également, ce qui nuit à votre positionnement.

Publication d’avis négatifs

Aucune entreprise n’aime recevoir des avis négatifs, cela signifie qu’elle n’est pas parfaite, et qu’il y a encore probablement des failles. Cependant, ces avis sont bénéfiques car ils permettent aux entreprises de constamment s’améliorer, en ayant l’avis des clients. 

Le problème, c’est lorsque ces avis sont faux, et qu’ils sont générés automatiquement, à l’initiative d’un concurrent.

Les avis négatifs peuvent avoir des répercussions dévastatrices, notamment concernant l’e-reputation de l’entreprise. 

En effet, imaginez-vous faire des recherches sur un restaurant par exemple, et constater que la majorité des avis sont mauvais. Vous chercheriez probablement un autre restaurant où dîner. 

Mais ce n’est pas tout, n’oublions pas que nous parlons dans cet article de SEO. Google prend également en compte les avis, et s’il s’aperçoit qu’un site en a des mauvais, les conséquences sur le positionnement de celui-ci ne se fera pas attendre.

Backlinks toxiques

Voici une autre technique très utilisée dans le negative SEO : les backlinks toxiques.

La popularité d’un site web peut grimper grâce aux backlinks. Ce sont les liens qui pointent vers un site web, provenant d’un autre site web. Plus vous avez de backlinks, et plus Google vous percevra comme un site digne de confiance. Encore mieux, si ces backlinks proviennent de sites qui eux-mêmes ont une renommée, vous touchez le gros lot. 

Mais les conséquences peuvent être aussi positives que négatives, et ça, les personnes malveillantes l’ont bien compris.

De ce fait, il existe aujourd’hui des logiciels automatisés, des PBN (Private Blog Networks) ou encore des fermes de liens, utilisés dans ce but précis. Des liens sans valeur ajoutée, donc très mal vus par Google, vont être générés, et vont pointer vers un site web. 

Résultat : Google constate que le site web a beaucoup de backlinks de mauvaise qualité, et décide de le faire descendre dans le classement.

Comment se protéger du negative SEO

Toutes ces technique de negative SEO peuvent faire froid dans le dos, mais ne vous inquiétez pas, vous pouvez vous en protéger.

Sécuriser votre site web

Si vous ne voulez pas qu’un braqueur pénètre chez vous, la première chose que vous faites est de fermer la porte à clef. Pour votre site web, c’est pareil !

Il y a différents moyens de renforcer la sécurité de votre site web, comme l’authentification à double facteur ou Google Authenticator par exemple.

Télécharger des plugins WordPress

Il y a une multitude de plugins WordPress très efficaces pour protéger votre site web. En voici une petite sélection :

  • Wordfence,
  • Ithemes Security,
  • Jetpack,
  • BulletProof Security,
  • Security Ninja,
  • Shiel Security,
  • WP Hide & Security Enhancer…

negative seo

Consulter la Google Search Console

C’est un excellent outil qui vous signale dès qu’il y a un problème. Que ce soit des pénalités, des problèmes d’indexation ou encore des pages en erreur, vous êtes informé directement.

En conclusion, le negative SEO n’est pas un mythe, et des concurrents mal intentionnés pourraient l’utiliser contre vous. Mais avec les outils nécessaires à disposition, et en vous préparant à d’éventuelles attaques, vous pouvez les empêcher, ou au moins les atténuer considérablement.

Vous souhaitez optimiser votre SEO ? Contactez-nous en cliquant ici pour que nous discutions de votre projet.

Référencement

CL Référencement

Longueur des contenus d’un site web : que faire ?

En tant que rédacteur (ou pas), vous pouvez vous demander quelle longueur doivent faire les contenus postés sur les moteurs de recherche.

C’est une bonne question, et elle mérite une réponse détaillée, car ce n’est pas aussi simple d’y répondre.

Heureusement, vous êtes tombé sur le bon article, car nous allons vous expliquer tout ce que vous devez savoir à propos de la longueur des contenus.

Avant de penser quantité, pensez qualité !

Tout d’abord, il est important de savoir que la longueur des contenus n’est pas le critère le plus important. En effet, un bon contenu l’est d’abord par sa qualité et sa richesse, et non pas par son nombre de mots.

Google l’a répété de nombreuses fois, un contenu pertinent et riche sera toujours préféré à un contenu long mais avec des informations peu qualitatives.

Il est nécessaire d’apporter une plus-value aux lecteurs. Lorsqu’ils recherchent une information, il doivent pouvoir la trouver dans l’article en question, sans avoir à fouiller dans votre texte trop longtemps.

Si vous remplissez votre texte avec des informations inutiles, Google et les utilisateurs le remarquent, ce qui fera forcément descendre votre page dans la SERP. 

La meilleure chose à faire est de travailler vos contenus pour offrir aux lecteurs les informations les plus pertinentes qu’il soit. Grâce à cela, vous parviendrez à les fidéliser.

longueur contenu web

La longueur des contenus dépend…du contenu

Il est important de savoir en premier lieu qu’il n’existe pas de nombre de mots idéal pour le SEO. En effet, la longueur des contenus à elle seule ne suffit pas à vous placer automatiquement dans les meilleurs résultats des moteurs de recherche.

Cependant, nous pouvons trouver des fourchettes de nombre de mots en fonction du contenu. De plus, il existe également des planchers qu’il faut dépasser pour avoir des chances d’être bien placé.

Article de blog

Il est possible d’aller jusqu’à 2000 mots voire plus, car c’est un type de contenu apprécié des lecteurs. Il n’hésitent pas à le lire entièrement s’il est intéressant et pertinent. Bien évidemment, tout dépend du sujet, certains vont vous demander plus de 2000 mots, d’autres moins de 1000.

Dans tous les cas, nous vous conseillons de ne pas écrire d’article de moins de 800 mots.

Livre blanc

Un livre blanc est un guide pratique destiné aux lecteurs. Il répond généralement à une problématique et aide l’utilisateur à prendre une décision. L’objectif du livre blanc est donc de procurer une valeur ajoutée afin d’aider son lecteur.

Ce type de contenu est donc assez chargé, ainsi, en moyenne, la longueur des contenus de type livre blanc varie de 3000 à 6000 mots.

Toutefois, pour que votre livre blanc soit exhaustif est de qualité, il devrait faire au moins 5000 mots.

Fiche produit

Vous en avez déjà forcément vu, ce sont les fiches qui vous donnent les différents détails d’un produit tels que sa taille, son poids, ses options etc.

Les fiches produits n’ont pas besoin d’être longues car l’utilisateur recherche des informations précises et concises. 

Comptez donc 200 à 300 mots pour ce contenu, amplement suffisant pour que le lecteur ait toutes les informations nécessaires.

Page catégorie

Les pages catégories servent à donner les informations globales concernant une catégorie de votre site. Grâce à ce contenu, l’utilisateur est en mesure de savoir s’il se trouve sur la bonne page et s’il peut commencer à parcourir vos produits et/ou services pour trouver son bonheur.

Généralement, une page catégorie comprend entre 400 et 500 mots.

Foire aux question

Aussi appelé FAQ, la foire aux questions est un outil très utile pour les internautes car ils peuvent trouver rapidement une réponse à leur question.

Lorsque vous constatez qu’une question revient souvent, il peut être judicieux de l’intégrer dans une FAQ pour que les lecteurs aient rapidement une réponse.

Comme pour la fiche produit, le but est de rapidement donner au lecteur ce qu’il recherche, pour cela, votre FAQ devrait avoisiner les 300 mots.

Guide d’achat

Son objectif est d’expliquer aux utilisateurs pourquoi votre offre peut répondre à leur besoin. Ce n’est pas un contenu à but commercial, le seul objectif est de conseiller les clients.

C’est un type de contenu qui nécessite des explications poussées, il vous faudra donc à peu près 2000 mots pour confectionner un guide d’achat de qualité.

homme achète produit site

Pour conclure, comme vous avez pu le voir, ce n’est pas la longueur des contenus qu’il faut soigner en priorité. Pensez d’abord aux informations que vous allez transmettre, à la qualité rédactionnelle etc.

Ensuite, définissez le nombre de mots selon le contenu que vous allez rédiger : ni trop court, ni trop long. N’oubliez pas de peaufiner également vos balises title, d’ailleurs, leur longueur est à prendre en compte aussi !

Avec la combinaison de la longueur des contenus et de leur qualité, vous réussirez à séduire Google et les internautes, et votre site web ne s’en portera que mieux !

Si vous souhaitez faire rédiger vos contenus par des professionnels, n’hésitez pas à faire appel à nous, en cliquant sur le bouton juste en-dessous.

Référencement

CL Référencement

Tiktok, les énormes dépenses sur le réseau social en 2022

N’étant que de simples applications de mise en relation au départ, les réseaux sociaux n’ont cessé d’évoluer. Au fil des années, ils ont su devenir des acteurs principaux autant pour les particuliers que pour les professionnels.

Parmi eux, Tiktok. Ce réseau social où nous défilons des vidéos a rendu addict des millions d’utilisateurs. 

Dernièrement, nous avons appris que les dépenses sur le réseau social étaient les plus hautes jamais enregistrées.

Quelle est la stratégie de Tiktok pour augmenter les dépenses sur le réseau social ? ? Les entreprises peuvent-elles en profiter ? Nous vous expliquons tout dans cet article.

Tiktok : le nouvel ogre des réseaux sociaux

Sortie en 2016, l’application phare des confinements a explosé en 2018 suite au rachat de Musical.ly. Il s’ensuivit une augmentation constante, et le réseau social a battu des records tout au long de ces 4 années.

Voici quelques chiffres qui montrent l’ampleur qu’a pris Tiktok ces dernières années (attention, ils peuvent vous donner le tournis) :

  • 800 millions d’utilisateurs actifs mensuels
  • Plus de 2 milliards de téléchargement
  • 52 minutes par utilisateur et par jour en moyenne sur l’application
  • Présent dans 155 pays 
  • 90% des utilisateurs s’y connectent plusieurs fois par jour

Nous pourrions continuer cette liste sur plusieurs pages, mais vous devez sûrement avoir compris depuis longtemps que le réseau social chinois n’est pas là pour plaisanter.

Il a su s’adapter à la demande et à trouver le format parfait pour donner envie aux utilisateurs de rester dessus pendant plusieurs dizaines de minutes, si ce n’est plusieurs heures.

Après avoir séduit les utilisateurs avec son format addictif, Tiktok a réussi son pari : inciter les utilisateurs à dépenser sur le réseau social.

Les utilisateurs n’hésitent pas à sortir le porte-monnaie

Selon data.ai, Tiktok a généré plus de 840 millions de dollars de dépense durant le premier trimestre de 2022, soit une augmentation de 40% par rapport au dernier trimestre de 2021.

dépenses sur le réseau social
Source : Data.ai

Le pays ayant le plus dépensé sont les États-Unis, avec notamment une augmentation des dépenses de 125% entre le dernier trimestre 2021 et le premier trimestre 2022. Les américains représentent plus d’un tiers de toutes les dépenses effectuées sur Tiktok.

Mais alors, comment fait Tiktok pour autant pousser les utilisateurs à effectuer des dépenses sur le réseau social ?

C’est simple, ils ont une stratégie qui marche du tonnerre.

Premièrement, il y a la publicité. Les utilisateurs peuvent s’ils le souhaitent payer pour se faire de la pub et ainsi gagner en visibilité. Ce n’est pas un nouveau concept mais il est toujours aussi efficace.

Là où Tiktok fait fort, c’est qu’il offre une visibilité dès la première vidéo (nous parlons ici de la première vidéo sans promotion), ce qui peut ensuite donner envie de continuer à avoir des vues, des likes, des commentaires, des partages…

Sur ce réseau social, nous pouvons dire que la tendance est la course à la popularité. Il est beaucoup plus simple de faire le buzz sur Tiktok que chez les concurrents, et les utilisateurs y prennent goût très rapidement. 

Ainsi, ils n’hésitent pas à investir de l’argent sur le réseau social afin de continuer à être une star le temps d’une vidéo (et parfois plus).

La seconde technique utilisée par Tiktok est sa monnaie virtuelle. Nous retrouvons également ce système sur Twitch avec les Bits.

Le principe est simple, vous achetez de la monnaie virtuelle sur Tiktok avec de l’argent réel, puis vous pouvez utiliser cette monnaie pour faire des cadeaux aux créateurs de contenu. Ces derniers peuvent par la suite réutiliser cette monnaie pour faire de la promotion pour leur compte ou bien toucher l’argent.

Il y a énormément de créateurs et d’influenceurs ayant de grandes communautés sur Tiktok. Les fans, voulant soutenir et faire plaisir à leurs icônes, décident donc de leur faire des cadeaux pour montrer leur soutien et avoir de l’attention.

Tiktok a su tirer partie du meilleur de ces techniques, et le combo des deux a tout simplement fait exploser les dépenses ces derniers mois et années.

Une opportunité pour les entreprises ?

Ces dépenses soulève une question importante, les entreprises peuvent-elles profiter de cette décomplexion quant aux dépenses faites par les utilisateurs sur les réseaux sociaux ?

Nous n’avons pas eu besoin des chiffres de Tiktok pour constater que les utilisateurs dépensent plus facilement sur les réseaux sociaux. D’ailleurs, le terme de social commerce a vu le jour il y a quelques années de cela et il désigne justement ce phénomène.

En 2021, 64 % des utilisateurs ont effectué un achat via les réseaux sociaux, et ces derniers ont bien compris l’opportunité qu’il y avait.

De ce fait, les fonctionnalités dédiées au social commerce ont poussé sur les différents réseaux sociaux, entre autres :

  • boutique virtuelle, 
  • live shopping, 
  • monnaie virtuelle
  • dons
  • produits recommandés…

Il y a bien évidemment une opportunité pour les entreprises de gagner de l’argent sur les réseaux soIl y a bien évidemment une opportunité pour les entreprises de générer des dépenses sur leur réseau social, tout est une question de stratégie.

Une tendance qui tend à augmenter ? 

Si le nombre d’utilisateurs ou encore le temps moyen passé sur les applications a augmenté, il en est de même pour les dépenses réalisées sur les réseaux sociaux.

Comme vous pouvez le voir ci-dessous, l’évolution est sans appel : nous faisons face à une courbe ressemblant fortement à une augmentation exponentielle

évolution dépenses réseau social
Source : Data.ai

Chaque trimestre génère plus de dépenses que le précédent, et ce n’est pas prêt de s’inverser. Certains sites qualifient même le social commerce comme le futur eldorado du e-commerce.

Tiktok, tout comme les autres réseaux sociaux, ont tout intérêt à continuer à miser sur le social commerce, car les utilisateurs sont beaucoup plus enclins à dépenser leur argent dessus.

Il n’y a plus de tabou par rapport à cela, et les entreprises peuvent saisir cette opportunité pour développer les ventes et diversifier leurs revenus.

Si vous souhaitez travailler sur vos réseaux sociaux, nous pouvons vous aider à mettre en place une stratégie afin de gagner en visibilité et d’atteindre vos objectifs de conversion. N’hésitez pas à nous contacter.

Référencement

CL Référencement

Comment rédiger une balise title en 2022 ?

Rédiger un article nécessite des compétences éditoriales, n’en déplaise à certains, qui pensent qu’il ne suffit que de 2-3 heures et d’un peu d’imagination. Mais pour rédiger un bon article, il faut d’abord rédiger une bonne balise title.

Quelle longueur ? Quels mots ? Aller droit au but ou bien rester vague ? Des questions comme celles-là, il y en a beaucoup.

Vous êtes peut-être resté sans réponses tout ce temps, mais aujourd’hui, nous allons y remédier. CL Référencement est là pour vous aider à rédiger une balise title efficace.

Ne confondez pas la balise title avec la balise H1 !

La première chose que nous avons envie de vous dire pour que les choses soient claires, c’est qu’une balise title, ce n’est pas une balise H1.

C’est une erreur que beaucoup de personnes font, car les deux sont des titres, mais elles sont bel et bien différentes.

Voyons tout d’abord ce qu’est une balise H1 pour pouvoir se concentrer sur la balise title par la suite.

Qu’est-ce qu’une balise H1 ?

La balise H1 se trouve sur les articles. Il y a 6 types de titres, de H1 à H6.

Plus le chiffre est petit, plus le titre est important. Vous l’avez compris, la balise H1 est donc le titre principal de l’article, que l’on appelle également titre éditorial.

Voilà, maintenant que vous savez ce qu’est une balise H1, nous pouvons passer au vif du sujet.

Balise title Google

 

Qu’est-ce qu’une balise title ?

La balise title est une donnée obligatoire du code utilisée par les moteurs de recherche. Nous allons retrouver cette balise sur les SERP, les résultats des pages de moteur de recherche.

C’est le lien bleu sur lequel nous cliquons pour accéder à une page d’un site. Si nous cliquons dessus une fois et que nous revenons sur la SERP, le lien devient pourpre.

En fait, la balise title n’apparaît pas sur l’article (sur la partie visible aux visiteurs). C’est une fausse idée que nous nous faisons.

Est-ce que la balise title est importante ?

Oh que oui ! Elle est très importante pour le référencement naturel. C’est d’ailleurs l’un des éléments principaux lors de l’indexation d’une page (l’enregistrement des pages dans les bases de données d’un moteur de recherche) et de la définition de son classement.

Elle est si importante car elle décrit le contenu d’une page. Lorsque l’utilisateur va taper sa requête et qu’il va voir votre résultat s’afficher, il lira votre balise title en premier (avec la meta description).

Concernant les moteurs de recherche, la balise title va envoyer un signal aux moteurs de recherche par rapport au sujet dont traite la page. De cette manière, les moteurs de recherche vont pouvoir indexer, évaluer et enfin positionner votre page à la place qu’il estime être la plus adaptée dans les SERP.

Comment rédiger la balise title parfaite ?  

Il y a de nombreux conseils qui vous permettront de rédiger une bonne balise title. Il ne faut pas y aller les yeux fermés, car il y a des normes à respecter , et ne pas les suivre pénaliserait votre référencement.

Soyez unique

Le premier conseil est aussi logique qu’important. Il faut vous démarquer et surtout éviter les doublons, car Google n’apprécie pas de voir un titre déjà utilisé, que ce soit sur votre entre les pages de votre site ou bien avec d’autres sites.

De plus, les utilisateurs verront que vous avez fait un effort et que votre titre sort du lot, ce qui leur donnera plus envie de cliquer.

Dites de quoi votre page traite

Il faut que votre balise title suffise à comprendre ce dont va traiter votre page. Un titre trop vague repoussera les utilisateurs, qui veulent être sûrs du sujet de la page sur laquelle ils vont cliquer.

utilisateur recherche Google

Attention à la longueur de votre balise title !

Il est nécessaire que votre balise title ne dépasse pas 70 caractères sur ordinateur et 78 sur mobile.

Pourquoi ça ? car Google n’intègrera pas toute la balise title si elle est trop longue. Vous vous retrouverez donc avec des points de suspension…

Et ce n’est pas un très bon point, car les utilisateurs vont manquer l’information du bout de votre balise title, et certains préfèreront ne pas cliquer.

Les mots-clés tu placeras 

Comme nous l’avons dit plus haut, Google va analyser votre balise title pour savoir de quoi parle votre page, il faut donc placer vos mots-clés à l’intérieur.

Si vous les mettez au début c’est encore mieux, mais ce n’est pas obligatoire.

En effet, la balise title a une importance particulière aux yeux de Google. En y mettant vos mots-clés, vous faites comprendre à Google que ces mots sont très important pour votre page. Cela sert en fait à leur donner du poids.

Cependant, il ne faut pas non plus surcharger votre balise title de mots-clés car Google n’y verra plus de cohérence. Mettez uniquement vos mots-clés principaux.

Mettez ce que l’utilisateur veut voir

Parfois lorsque nous rédigeons, nous ne nous rendons plus forcément compte des attentes du public parce que nous prenons pas de recul. N’hésitez pas à vous mettre à la place de l’utilisateur, pour savoir ce qu’il recherche. Quels mots-clés mettrait-il ? écrirait-il plutôt une longue phrase ou juste 2 ou 3 mots ? est-ce que la requête serait une question ?

utilisateur tape sur le clavier

Vendez-vous         

Comme pour une boutique de lunettes qui afficherait ses prix réduits ou bien une boutique de vêtements qui mettrait en avant sa nouvelle collection, il faut vous vendre.

Il faut que vos atouts ressortent dans vos balises title, car les utilisateurs ne cliqueront pas forcément sur votre lien.

En leur expliquant directement que vous êtes le site sur lequel ils doivent se rendre pour telle ou telle raison, vous augmenterez votre taux de clic.

Vous l’aurez compris, la balise H…la balise title est très importante autant pour Google que pour les utilisateurs. Tout comme vous tâcherez de faire bonne impression pour un entretien ou un rendez-vous, vous devez rédiger votre balise title efficacement pour donner confiance et montrer que votre page est qualitative.

Grâce à cela, vous serez en mesure de monter dans le classement des résultats des moteurs de recherche.

Vous souhaitez en savoir plus sur le référencement naturel et le mettre en pratique ? Nous vous proposons une formation pour optimiser votre site web sur Google.

N’hésitez pas à nous contacter pour nous en dire plus sur votre projet, nous serions ravis d’en discuter avec vous !

Référencement

CL Référencement

Les enjeux des réseaux sociaux en 2022

Quels sont les enjeux des réseaux sociaux en 2022 ? Bonne question. Ils sont utilisés partout, tout le temps. Il en existe aujourd’hui des dizaines, beaucoup plus que les traditionnels que l’on connaît tous. Et pour cause, 4.48 milliards d’utilisateurs sont actifs sur les réseaux sociaux, soit plus de la moitié de la population mondiale.

Les entreprises ont commencé à comprendre l’intérêt des réseaux sociaux il y a quelques années. Mais vous le savez, le monde digital n’est jamais fixe très longtemps. Entre les nouveaux comptes, les mises à jour, les fonctionnalités innovantes, vous êtes sûrs d’en apprendre tous les jours.

Nous allons donc voir quels sont les enjeux des réseaux sociaux en 2022, pour ne pas manquer le train.

1 – Les différents enjeux des réseaux sociaux en 2022

Pousser la relation client toujours plus loin

À l’époque, il était plus simple pour les marques de vendre. Il n’y avait pas autant d’entreprises, les clients n’avaient pas beaucoup de choix. C’était l’ère du marketing transactionnel.

Aujourd’hui, si vous ne placez pas votre client au centre des préoccupations, vous aurez beaucoup plus de mal à vous développer. Nous sommes passé à l’ère du marketing relationnel.

enjeux des réseaux sociaux

Et un des moyens de mettre en place un bon marketing relationnel, ce sont les réseaux sociaux. En 2022, le client devra se sentir encore plus écouté, conseillé et suivi (en post-achat).

Il y a une réelle nécessité pour les entreprises de parfaire leur relationnel car c’est une des caractéristiques principales composant leur image de marque.

Le social commerce : d’une fonctionnalité à la norme

Le social commerce est du cybercommerce. Le principe : mettre en place un e-commerce sur le réseau social directement. L’utilisateur a donc accès à la boutique sans avoir à passer par le site.

Plus pratique, plus rapide, les marques ont clairement intérêt à se lancer sur le social commerce. C’est un parcours d’achat de plus en plus apprécié, en effet, 64% des utilisateurs ont effectué un achat via les réseaux sociaux en 2021. Et cette ascension n’est pas prête de cesser en 2022.

Les messageries à l’honneur

Les messageries permettent aux entreprises d’être plus réactives et d’améliorer la proximité avec le client. Il y en a quelques-unes qui sont très utilisées telles que WhatsApp, Messenger ou encore Snapchat.

Cela rejoint la relation client dont nous parlions tout à l’heure. L’utilisateur veut se sentir unique, alors quoi de mieux que de lui proposer des messages personnalisés ?

Les utilisateurs se sentiront importants pour l’entreprise, beaucoup plus que s’ils recevaient un message générique et plat.

De plus, l’époque où l’on appelait les entreprises pour poser une question s’éloigne de plus en plus. En même temps, pourquoi appeler si l’on peut avoir l’information en quelques tapotages de clavier ? C’est plus rapide, et surtout, on peut le faire partout contrairement aux appels.

L’utilisation de l’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle est un domaine fascinant que l’Homme essaye d’améliorer chaque jour. Elle a déjà de nombreuses utilités dans divers secteurs, et la communication en fait partie.

On la retrouve déjà sur les réseaux sociaux notamment avec les chatbots. Ces agents conversationnels dialoguent avec les utilisateurs et répondent à leurs questions.

En 2022 l’utilisation de l’intelligence artificielle se démocratisera plus que jamais car si l’on reprend l’exemple du chatbot, il est bourré d’avantages :

  • Il stimule l’engagement des clients : Il vous est sûrement déjà arrivé d’avoir des questions concernant un produit ou un service, mais vous n’avez pour autant pas contacté l’entreprise. La raison principale est le délai de réponse trop long, délai effacé lorsque l’on dialogue avec un chatbot. Si l’utilisateur sait qu’il aura une réponse à sa question immédiatement, il sera plus enclin à dialoguer.
  • Il automatise les tâches répétitives : Ce sont souvent les mêmes questions qui reviennent concernant un produit : livraison, frais de port, retours etc. Ces tâches chronophages et sans valeur ajoutée pour les employés peuvent être déléguée au chatbot.
  • Il filtre les messages : Le chatbot s’occupe des questions répétitives. Il peut par la suite transmettre celles qui sont plus complexes et qui nécessitent une intervention humaine. Cela permet de se focaliser sur l’essentiel.
  • Il est doté d’un esprit d’analyse : Le chatbot peut, selon vos demandes, surveiller des données précises, suivre les termes de recherches récurrents etc. Grâce à cela vos prises de décisions sont accélérées.

En résumé, en 2022, les enjeux des réseaux sociaux seront à leur paroxysme, comme tous les ans. En effet, c’est un domaine en perpétuelle évolution, de plus en plus d’entreprises utilisent les réseaux sociaux, et de nouvelles fonctionnalités sortent régulièrement.  

Il est nécessaire d’être à la page et de s’informer souvent pour pouvoir rapidement rebondir.

CL Référencement vous propose une Formation Flash Social Media, pour vous apprendre à développer votre communauté. Nous vous accompagnerons pour mettre en place la meilleure stratégie possible.

Référencement

CL Référencement

Pourquoi le contenu web restera roi en 2022 ?

« Content is king », cette expression de Bill Gates, utilisée en 1996, a bien vieilli, très bien vieilli même. Encore aujourd’hui, les moteurs de recherche mettent l’accent sur le contenu pour le référencement naturel.

2022 approche, et nous allons vous expliquer pourquoi, une année de plus, le contenu web restera roi.

1 – La relation entreprise-utilisateur sera au top

Si vous postez un contenu de bonne qualité, les répercussions seront forcément positives. Vous améliorerez votre réputation sur deux points : une meilleure réputation et un plus grand public.

Premièrement, si vous postez du contenu intéressant et frais, les utilisateurs ressentiront directement que vous sortez du lot. En apportant votre touche personnelle à votre contenu, inévitablement, les bons avis sur vos articles et votre entreprise grimperont.

Deuxièmement, grâce à du bon contenu, vous serez repartagé sur les réseaux sociaux. Le nombre de backlinks augmentera, et qui dit plus de backlinks, dit plus de visibilité.

En parlant de backlinks, la visibilité n’est pas le seul bénéfice de ces liens magiques, la confiance envers votre marque sera encore meilleure.

Et oui ! Imaginons, des utilisateurs fidèles à un site tombent sur votre lien pendant qu’ils lisent un article. Comme ils font confiance au site sur lequel ils sont, et que le site vous a fait assez confiance pour intégrer votre lien, l’utilisateur n’aura pas de problème à consulter votre site.

2 – L’utilisateur sera gâté

Quoi de mieux pour quelqu’un de curieux de tomber sur des informations dont il n’avait pas connaissance ? L’importance d’offrir à votre public un contenu unique est grande. Vous marquerez beaucoup de points si vous apprenez de nouvelles choses constamment aux utilisateurs.

En plus d’offrir un contenu à valeur ajoutée à votre public, vous obtiendrez l’exclusivité sur votre contenu. Ce qui poussera votre public à s’attacher d’autant plus à votre site. Ce qui semble logique, car il aura conscience qu’il ne trouvera pas vos informations ailleurs (pour un certain temps du moins).

Le contenu web restera roi, personne qui lit sur son ordinateur

Dernier « cadeau » que vous offrez à votre public, vous l’informez et l’éduquez. Ce qui instaurera une relation de proximité au fur et à mesure qu’il viendra sur votre site. L’utilisateur saura qu’il en sortira grandi, avec de nouvelles idées, exemples ou anecdotes. L’objectif pour vous est que le public vienne sur votre site en sachant pertinemment qu’il y trouvera des articles intéressant.

3 – Votre entreprise vous remerciera

Selon Curata, 74% des entreprises indiquent que le marketing de contenu augmente la qualité et la quantité de prospects.

C’est un peu le résumé des deux parties précédentes. Si vous améliorez la relation avec votre public et que vous lui apportez un contenu intéressant, pourquoi ne serait-il pas séduit ?

La conversion est un des plus grands défis du marketing de contenu, et pour cela il faut être performant.

Identifier votre public

Pour trouver ce qu’il faut dire, il faut trouver à qui vous allez le dire. Identifier son public est une étape primordiale qui sera la base de toute votre stratégie.

En connaissant les attentes, les souhaits et les besoins de votre public, vous pourrez adapter votre contenu pour lui donner ce qu’il veut recevoir.

Trouver des idées de contenu

Ce n’est pas simple de trouver du contenu, surtout quand on doit en trouver tout au long de l’année. Mais pas de panique, vous avez plusieurs solutions pour trouver de l’inspiration.

  • Les mots-clés : Seulement 2-3 mots peuvent vous donner tout un tas d’idées. Vous pourrez en dégager des thèmes sur lesquels votre cible se posent des questions et font des recherches.
  • Les statistiques de vos articles : En regardant quels articles ont le plus cartonné, vous pourrez savoir ce que votre public aime le plus. À partir de là vous pourrez effectuer une liste des thèmes le plus appréciés et en trouver de nouveaux.
  • Les concurrents : Faire de la veille est indispensable, et c’est aussi vrai pour la création de contenu. L’esprit n’est pas ouvert à toute éventualité, c’est pour cela que nous pouvons passer à côté de mine d’or en terme de contenu. En regardant ce que font vos concurrents, vous trouverez peut-être de l’inspiration.

Mesurer votre succès

Une fois le public identifié et les contenus postés, il est temps de mesurer l’impact dégagé.

Pour cela vous avez de nombreux outils qui vous permettront de connaître en long en large et en travers toutes les données relatives à vos contenus.

Il est important de mesurer votre succès car cela vous permettra de rebondir, de corriger ce qui n’est pas optimal et d’accentuer sur les points que vous avez bien entrepris.

Comme nous l’avons vu le contenu est fondamental, il est donc nécessaire de prendre le temps de trouver les bons thèmes et de les amener de la meilleure manière possible. Si vous souhaitez avoir un soutien et apprendre à gérer votre site web, nous proposons une formation Webmarketing adapté à votre besoin, vous pouvez vous y rendre en cliquant ici.

Le contenu est roi, et en 2022, il n’est pas prêt de déposer sa couronne.

Référencement

CL Référencement

Google My Business change de nom et devient Google Business Profile

Créé en 2014, Google My Business s’est fait une place de taille sur le plus célèbre des moteurs de recherche. Aujourd’hui, beaucoup d’entre nous utilisons cet outil. Il s’avère très utile pour en savoir plus sur une boulangerie, une mairie ou encore une petite boutique située à 2 pas de chez nous.

Récemment, Google a décidé de changer le nom de son fameux outil de référencement local, l’occasion de revenir sur sa montée en puissance.

1 – Fini Google My Business, place à Google Business Profile

La fin de Google My Business est imminente, pas la fin de l’outil, mais celle du nom. En effet, Google My Business devient Google Business Profile, ou bien, si vous n’êtes pas très à l’aise avec l’anglais, fiche d’établissement.

Pourquoi ce changement ? Tout simplement parce que Google s’est rendu compte que des commerçants ne comprenaient pas l’intérêt de cet outil. Google My business, ce n’est pas forcément très évocateur. Il arrivait parfois que des e-commerçants créent leur fiche, alors que c’est un outil local.

En changeant de nom et en adaptant avec la traduction, Google espère éclairer ceux qui n’avaient pas saisi l’intérêt de l’outil.

2 –  Comment ça marche ?

Depuis 2019, Google Business Profile est devenu l’outil de prédilection en terme de référencement local d’établissements.

Si vous recherchez un établissement près de chez vous ou dans une ville particulière, vous vous retrouverez avec un encart sur la droite de votre page de résultat. Dans cet encart se trouvera toutes les informations dont vous avez besoin : site web, adresse, numéro de téléphone, mail, horaires, photos, avis

Vous aurez également la possibilité de voir où se trouve l’établissement sur Google Maps. Ainsi, vous n’aurez plus qu’à demander l’itinéraire, et le GPS vous y emmènera. Cela fait partie des objectifs de Google, qui a pour but de nous fournir toutes les informations sur une même page.

Et cet objectif est pour le moins réussi, car en 2020, 65% des recherches Google sont des No-clic searches. Cela signifie que quasiment 2/3 des recherches ne génèrent plus de clics. 2 raisons principales à cela :

  • Les résultats ne conviennent pas aux utilisateurs, qui arrêtent donc leurs recherches
  • Les utilisateurs ont trouvé ce qu’ils cherchaient, sans avoir à cliquer sur un résultat

C’est cette seconde possibilité qui nous intéresse. En effet, elle est directement liée à Google Business Profile, ce qui démontre que Google a su placer les bonnes informations au bon endroit pour faciliter le parcours de l’utilisateur.

google my business

3 –  L’outil de rêve pour les entrepreneurs

Google Business Profile offre tout un tas d’avantages qu’il serait dommage de ne pas utiliser. Faisons une liste des fonctionnalités disponibles.

Faites grimper votre visibilité locale

Google Business Profile est un outil basé sur la localisation et la proximité de l’utilisateur par rapport à votre point de vente.

Si un utilisateur effectue une recherche en étant proche de vous géographiquement, vous remonterez dans la SERP. Vous vous placerez même au-dessus de certains de vos gros concurrents.

Parce qu’avoir une entreprise de distribution connue à 20 minutes c’est bien, mais avoir une boutique spécialisée à 2 minutes, c’est parfois mieux.

Soyez géocalisé sur Google Maps

Nous en parlions précédemment, Google Business Profile fonctionne automatiquement avec Google Maps. Dès lors que votre fiche d’établissement est créée, si vous avez renseigné votre adresse, vous serez présent sur le service de cartographie en ligne.

Et c’est un avantage de taille, parce que des utilisateurs s’apercevront que vous êtes à proximité. Et aujourd’hui, nous sommes à une époque où nous voulons tout, tout de suite.

De plus, votre établissement sera localisable facilement, donc pour les personnes qui vous cherchent, ce sera un jeu d’enfant.

Augmentez votre attractivité

Google Business Profile est un excellent outil, à condition de bien s’en servir. Si vous renseignez mal votre fiche d’établissement et que vous ne la mettez pas à jour, vous risquez d’agacer vos potentiels clients.

Par exemple, si vous changez d’horaires, mais que vous ne le renseignez pas sur votre fiche, certains clients risquent de venir aux précédentes horaires. Il feront donc le trajet, pour rien. Et des clients mécontents, ce sont des clients qui ne viendront peut-être plus ou risquent de vous laisser un avis négatif.

À l’inverse, si tout est indiqué et mis à jour, vous pourrez vraiment booster votre attractivité car les utilisateurs auront tout à leur disposition.

boutique localisation

Améliorez votre e-réputation

Regarder les avis avant d’acheter un produit ou un service est devenu la norme. Aujourd’hui, des sites offrent même des avantages si les utilisateurs donnent leur avis.

Par exemple, Shein offre des points qui se transforment en remise sur les prochains achats, c’est dire l’importance des avis client.

Sur Google Business Profile, il y a également une partie avis, elle se trouve en haut de l’encart, pour que les utilisateurs ne la loupent pas. D’après une étude de SEO tribunal, 86% des utilisateurs consultent les avis avant de se déplacer dans un établissement. Si vos avis sont bons, vous attirerez forcément de la clientèle.

Mettez-en plein la vue

Une autre fonctionnalité intéressante de Google My Business est la possibilité d’afficher des photos et vidéos. Nous savons que ces formats sont très appréciés sur internet.

Des tas d’études prouvent que lorsqu’il y a des photos et des vidéos, le taux de clic est démultiplié, et ce phénomène se retrouvent partout.

Cet outil va permettre aux utilisateurs de voir votre établissement, de s’imaginer y être. Ils vont vouloir en découvrir plus. Avoir un aperçu du lieu dans lequel nous allons nous rendre apporte directement un sentiment de confiance, impossible à reproduire uniquement avec du texte.

boutique

Google My Busi…Google Business Profile, c’est donc un nom modifié, mais un outil inchangé. Si vous avez un commerce, nous vous conseillons vivement d’en créer si ce n’est pas déjà fait.

Avec de l’investissement, cet outil passera d’un simple bonus à un véritable incontournable de votre stratégie de référencement.

Chez CL Référencement, nous proposons une formation en référencement local axée sur Google Business Profile. Si cela vous intéresse, vous pouvez effectuer une simulation de prise en charge de la formation avec Formaxe. Pour toute autre question, n’hésitez pas à nous contacter.

Budget formation

Référencement

CL Référencement

6 leviers du Webmarketing pour les entreprises

Le webmarketing, c’est l’ensemble des techniques qui visent à faire connaître une idée, un produit ou un service par l’intermédiaire d’Internet. L’objectif est d’attirer et de fidéliser le client au travers de différents outils technologiques.

Même si vous ne connaissiez pas ce terme, vous n’avez pas pu passer à côté de sa mise en pratique, qu’on retrouve partout sur Internet.

À la fin de cet article, vous connaîtrez les différents leviers du webmarketing pour parfaire la stratégie digitale d’une entreprise.

1 –  Le référencement naturel (SEO)

Le premier levier du webmarketing est le référencement naturel. L’objectif est l’optimisation des sites pour les moteurs de recherche (Google, Yahoo, Bing…).

C’est un domaine très vaste, et on y retrouve à l’intérieur plusieurs sous-domaines riche en contenu et en possibilités. Ces derniers sont si abondants en information, que certaines agences décident de se spécialiser uniquement sur un sous-domaine en particulier. Les voici :

  • Le netlinking : On l’appelle aussi tissage de liens. Le principe est d’augmenter le nombre de liens hypertextes menant à un site Web, à partir d’autres sites ayant un public similaire. Il peut soit se faire naturellement, soit se faire sur la base d’un échange, ou d’achats de liens.
  • L’étude de mots-clés : Elle est essentielle dans une stratégie SEO. Pour faire simple, c’est une liste des requêtes faite par les utilisateurs selon un thème précis. Le but est d’identifier et de comprendre ce que recherchent les utilisateurs, pour par la suite utiliser les mots-clés les plus adaptés.
  • L’audit de site : C’est une analyse globale du site, un diagnostic, pour l’évaluer, déterminer ce qui va et ne va pas. Cette analyse se fait sur les caractéristiques techniques du site et sur le référencement naturel.
  • La rédaction : C’est un élément très important pour optimiser le référencement naturel également. En effet, le SEO se base aussi sur le contenu en lui-même et la richesse dont il fait part. Plus la rédaction apportera de la valeur ajoutée, mieux le site sera référencé.
  • L’optimisation technique : Ces optimisations techniques réalisées directement sur le site sont nombreuses. Aussi appelée référencement technique, elle comprend, entre autres, l’exploration, l’indexation, le rendu et l’architecture du site.
  • Le suivi du site : Il est important de suivre son site pour savoir s’il va bien ou non. Le suivi du site se différencie de l’audit pour deux raisons : Il s’effectue plus régulièrement (1 fois par mois en moyenne) et il est axé sur une seule page à la fois, contrairement à l’audit, qui lui est global.
leviers du webmarketing

2 –  Les réseaux sociaux

C’est le second levier du Webmarketing, et probablement un des plus importants. Les réseaux sociaux sont devenus une mine d’or en terme de public, au point qu’aujourd’hui peu d’entreprises peuvent s’en passer.

Les réseaux sociaux vous permettent d’attirer du trafic composé de prospects et de clients. Vous pouvez y faire un grand nombre d’activités :

  • Promouvoir vos actions
  • Créer une communauté
  • Discuter et répondre aux abonnés
  • Rediriger votre cible sur vos autres réseaux sociaux et sur votre site
  • Faire de la publicité payante

Chez CL Référencement, nous sommes spécialisés sur Facebook, LinkedIn et Instagram, et nous proposons une formation Flash Social Media. Notre objectif est de vous apprendre à développer et gérer une communauté pour développer votre clientèle.

Les autres réseaux sociaux connus peuvent aussi s’avérer très utiles, parmi eux on compte :

  • Twitter
  • Tiktok
  • Youtube
  • Pinterest
  • Snapchat…

Mais le choix des réseaux sociaux sur lesquels se placer ne se fait pas au hasard. C’est le fruit d’une étude, notamment de la cible, qui amènera à cette décision. Plus votre analyse sera complète, mieux vous choisirez vos réseaux sociaux, et plus grande sera votre réussite.

3 –  L’ E-mailing

L’e-mailing est une démarche de marketing direct qui consiste à envoyer des e-mails promotionnels à une liste plus ou moins large de contacts. Contrairement à ce que l’on peut penser, l’e-mailing est une discipline qui demande plus de travail qu’elle n’en a l’air. La cible de ces e-mails peut varier en fonction des objectifs, voici les différents types d’e-mailing :

  • Newsletter : Informer et maintenir du trafic
  • Email de prospection : Acquérir de nouveaux clients
  • Email promotionnel : Booster les ventes
  • Email de fidélisation : Booster les ventes en fidélisant les clients
  • Email transactionnel : Informer sur les commandes et paiements
  • Email d’invitation : Faire connaître et animer un évènement

Comme vous pouvez le constater les possibilités sont grandes, et encore, nous n’avons listé que les e-mailing les plus importants. Si vous voulez confier votre e-mailing à des professionnels, ça tombe bien, nous pouvons nous en occuper aussi ! Nous travaillons sur SendinBlue, et nous pouvons développer (ou améliorer) vos campagnes d’e-mailing.

Nous proposons aussi une formation pour apprendre à utiliser l’outil SendinBlue.

e-mailing

4 –  Le référencement local

Le référencement local est une technique consistant à créer une fiche d’entreprise sur la section carte des moteurs de recherche. Grâce à cela vous pouvez créer des affichages optimisés dans les SERP. Le service de référencement local le plus connu est Google My Business.

Le référencement local est adapté au comportement  d’achat ROPO (Research Online Purchase Offline). C’est-à-dire que les clients et potentiels clients vont faire leurs recherches sur Internet, puis venir en boutique/magasin pour acheter les produits/services.

Les SERP sont personnalisés en fonction de la position géographique des utilisateurs, vous pouvez donc solliciter le référencement local pour accroître votre clientèle. En mettant en place un Google My Business par exemple, et en l’alimentant en contenu régulièrement, vous finirez par attirer inéluctablement de nouveaux clients.

5 –  Le référencement payant (SEA)

Pour améliorer la visibilité de votre site, vous pouvez soit utiliser le référencement naturel, soit le référencement payant. La seconde méthode nécessite également la mise en place d’une stratégie.

Le SEA est intéressant car vous n’avez pas besoin de passer par l’étape de l’optimisation. Tout ce qu’il vous faut c’est un budget et une étude sur les mots-clés qui pourront vous apporter un maximum de visibilité.

Avec le SEA vous avez la possibilité de :

  • Générer du trafic ciblé
  • Accroître votre visibilité
  • Construire votre notoriété
  • Réaliser des ventes

Il peut être un complément très bénéfique au SEO s’il est bien réalisé, il ne vous reste plus qu’à vous pencher sur le sujet !

6 –  Le design du site

Il fait partie des leviers du Webmarketing que vous devrez obligatoirement prendre en compte si vous voulez parfaire votre stratégie. Le design du site, c’est la première impression que les utilisateurs se feront de votre entreprise.

Soigner son site est important car aujourd’hui, l’utilisateur ne souhaite plus uniquement accéder à une information. Il veut aussi que cette recherche soit agréable, que le site soit fluide, et qu’il trouve les informations sans dépenser trop d’énergie.

Ces 3 éléments font partie intégrante d’une problématique à laquelle tous les sites sont confrontés aujourd’hui : l’expérience utilisateur.

Voici une liste des éléments que vous devez impérativement travailler pour maximiser l’expérience utilisateur :

  • Une catégorie précise et pertinente des produits et services proposés
  • Une page d’accueil épurée
  • Une accessibilité parfaite
  • Des call to action bien placés
  • Une vitesse de chargement minimisée
  • Des preuves de votre fiabilité (labels, mentions légales…)
design site

En conclusion, le Webmarketing est une discipline qui nécessite beaucoup d’attention et un renouvellement constant. Il y a plusieurs leviers du Webmarketing que vous pouvez (ou devez) utiliser pour votre entreprise, l’important est de bien s’y préparer et d’avoir une stratégie solide.

Si vous souhaitez en apprendre plus sur le Webmarketing, sachez que nous proposons chez CL Référencement des formations Webmarketing en :

  • SEO
  • Référencement local
  • Community management
  • E-mailing
 

Référencement

CL Référencement

Scroll infini de Google sur mobile : quelles conséquences sur le SEO ?

Grosse nouvelle annoncée par Google, sur mobile, le scroll infini va enfin être mis en place.

Pourquoi « enfin » ? Car le fameux moteur de recherche travaillait dessus depuis…2011 ! C’est l’année où les premiers essais étaient effectués, avant de réitérer en 2015 et en 2018. 

2021 est l’année du scroll infini sur mobile, et nous devrions voir cette mise à jour dans nos smartphones incessamment sous peu.

1 – Le scroll infini, c’est quoi au juste ?

Le scroll, c’est le fait de faire défiler son écran. À l’aide de sa souris ou de son pavé tactile si on est sur ordinateur, ou bien de son écran directement, sur smartphone.

Le scroll infini donc, c’est la possibilité de faire défiler son écran « indéfiniment » lorsque l’on effectue une recherche sur Google. Avant, une SERP (page de résultat du moteur de recherche) affichait seulement les 10 premiers résultats organiques (sans compter les liens sponsorisés).

Scroll infini de Google

Il faut savoir qu’un premier changement avait été effectué. Il servait de transition entre les SERP classiques et le scroll infini. Ce changement était le « voir plus », qui s’affichait en bas de la page de résultat. Il remplaçait donc l’affichage des numéros de SERP comme nous l’avons connu.

Avec ce scroll infini, nous aurons accès à des dizaines de résultats sur la première page, juste en faisant défiler notre écran.

2 – Pourquoi mettre en place le scroll infini ?

L’objectif de Google avec cette nouvelle mise à jour est de faciliter l’accès à l’information.

Google explique que le défilement continu vient compléter les évolutions mises en place au début d’année. Le moteur de recherche avait modifié son interface pour rendre le tout plus lisible et plus agréable à consulter. Avec le scroll infini, les utilisateurs pourront faire défiler les résultats aisément et de manière fluide.

Voici ce que Google dit officiellement :

« Bien que vous puissiez souvent trouver ce que vous cherchez dans les premiers résultats, vous voulez parfois continuer à chercher. En fait, la plupart des personnes qui souhaitent obtenir des informations supplémentaires ont tendance à parcourir jusqu’à quatre pages de résultats de recherche. Avec cette mise à jour, les utilisateurs peuvent désormais le faire de manière transparente, en parcourant de nombreux résultats différents, avant de devoir cliquer sur le bouton « Voir plus ».

Par exemple, pour des questions plus larges et plus ouvertes comme « Que puis-je faire avec des citrouilles ? » vous voudrez peut-être envisager plus de résultats et d’inspiration avant de décider comment aller de l’avant. Faire défiler un plus large éventail de résultats peut vous montrer des tonnes d’options que vous n’aviez pas envisagées, comme des idées de décoration de citrouille sans sculpture pour Halloween, des recettes de graines de citrouille qui font que votre citrouille vaut la peine d’être sculptée et plus d’idées pour tirer le meilleur parti de votre gourde. »

Une nouvelle fois, nous nous rendons compte de l’importance que prend l’expérience utilisateur sur le web, et des moyens déployés par les entreprises pour l’optimiser.

3 – Qu’est-ce que ça va changer au SEO ?

Avec ce scroll infini, le SEO va forcément être impacté, positivement ou négativement, tout dépend de la place que vous occupez dans les SERP.

Commençons par la mauvaise nouvelle. Comme nous l’avons dit précédemment, une SERP est composée de 10 résultats. Jusqu’à maintenant donc, les utilisateurs avaient pour habitude de consulter, pour la plupart, exclusivement la première page. Ouf ! Pour les 10èmes, ils arrivaient tout juste à s’immiscer dans cette page tant convoitée.

Sauf qu’avec le scroll infini, c’est fini ! L’utilisateur va défiler, voir le 10ème résultat, mais aussi le 11ème, 12ème, 13ème etc. L’avantage de taille qu’avait le 10ème sur les suivants va s’effacer, et les clics qui lui « appartenaient » au départ, s’éparpilleront dans les autres résultats également.

Dans un langage SEO, le taux de clic du 10ème résultat de la SERP diminuera au profit des résultats le succédant.

La bonne nouvelle concerne comme vous l’avez compris les résultats arrivant après la 10ème place. Ces résultats bénéficieront de plus de visibilité, et donc d’un taux de clic plus élevé. L’explication est simple, avec la numérotation des SERP, les utilisateurs faisaient face à une barrière psychologique lorsqu’ils arrivaient à la fin de la première page.

“Si c’est à la seconde page ou plus, c’est que ce n’est pas un bon site, ou que ce n’est pas pertinent”. C’est le genre de réflexion que l’on se fait, même inconsciemment. Et en supprimant les diverses pages (les premières tout du moins), Google met fin à ces barrières psychologiques. Ainsi, un résultat situé à la 11ème place aura beaucoup plus de chances d’être vu par les utilisateurs.

Pour conclure, le scroll infini risque définitivement de faire évoluer les SERP, et les utilisateurs verront leurs habitudes changer, pour le mieux espérons-le.

Si vous souhaitez augmenter votre positionnement SEO et ainsi optimiser votre présence dans les SERP, n’hésitez pas à nous contacter. Chez CL Référencement, nous nous occupons du référencement naturel des sites (audit de site, étude de mots-clés, rédaction web, suivi analytique), et nous serions très heureux de discuter de vos projets !

Référencement

CL Référencement

Google explique comment améliorer ses titres et descriptions

Le 8 octobre dernier, Google a publié de nouveaux documents d’aide expliquant comment améliorer ses titres et descriptions.

En effet, le célèbre moteur de recherche affiche les titres et descriptions dans les SERP d’une certaine manière et selon des critères précis. Il est essentiel donc de connaître ces critères pour rédiger au mieux les titres et les descriptions de ses pages.

Deux pages d’aide ont particulièrement attiré notre attention, la première concerne les « liens de titre », la deuxième concerne les snippets.

1 – Contrôler les liens de titre

Les liens de titre ? C’est un nouveau terme que Google nous explique dans sa page d’aide : « Un lien de titre est le titre d’un résultat de recherche sur la recherche Google et d’autres propriétés (par exemple, Google Actualités) qui renvoient à la page Web. »

Rien d’autre que le titre de couleur bleue qu’on retrouve dans les résultats de recherche donc. Mais pouvoir mettre un nom dessus est appréciable.

Qu'est-ce qu'un lien de titre ?

Source : Google

Google nous donne les bonnes pratiques pour rédiger des liens de titre efficaces :

  • Attribuez un titre à chaque page de votre site, spécifié dans la balise.
  • Rédigez un texte descriptif concis dans les balises title. Il faut donc éviter les titres vagues et à faible (voire aucune) valeur ajoutée tels que « accueil » ou « profil ». Faites attention également à la longueur de votre titre, car s’il est trop long, il sera tronqué dans les SERP.
  • Évitez de bourrer de mots-clés vos liens de titre. Il est important d’en mettre, mais il ne faut pas en abuser, auquel cas ils pourront passer pour du spam, ce qui est rédhibitoire pour l’utilisateur.
  • N’utilisez pas le même titre pour plusieurs pages. Cela n’aide pas le lecteur d’avoir 5 pages s’appelant « produits bon marché », il ne pourra pas faire la distinction entre chaque page.
  • Marquez les titres de manière concise.
  • Vérifiez que vous n’interdisez pas aux moteurs de recherche d’explorer vos pages. L’utilisation de robots.txt sur votre site peut empêcher Google d’explorer vos pages, tout en autorisant son indexation.
améliorer ses titres et descriptions

Dans cette même page d’aide, Google nous explique comment les liens de titre dans la recherche Google sont créés. Il explique que c’est un processus entièrement automatisé, et qu’il utilise entre autres :

  • Le contenu dans les balises title
  • Le titre visuel principal affiché sur une page
  • Les éléments d’en-tête, comme les balises Hn
  • Les autres contenus volumineux
  • Les différents textes contenu dans la page
  • Les ancres de lien
  • Les textes des liens qui pointent vers la page (netlinking)

2 – Contrôler les snippets

Une deuxième page d’aide proposée par Google nous explique comment « contrôler ses snippets dans les résultats de recherche ». Les snippets sont les descriptifs que l’on retrouve sous les liens de titres, générés par Google.

Suggérer du contenu à Google

Les descriptifs sont crées à partir du contenu de la page, selon ce que recherche l’utilisateur. Il y a deux moyens de suggérer du contenu à Google lors de la création des snippets.

  • Résultats enrichis : En ajoutant des données structurées à votre site pour aider Google à comprendre la page.
  • Balises meta description : Si Google estime que la balise meta description fournit une description plus précise que les snippets générés, elle l’utilisera.

Contrôler les snippets générés par Google

Autre moyen de contrôle qu’offre Google, il est possible de gérer l’utilisation des descriptifs faite par Google, en effet, il est possible :

  • D’empêcher Google d’afficher les snippets grâce à la balise meta nosnippet.
  • De spécifier la longueur maximale des snippet avec la balise meta max-snippet
  • De restreindre l’affichage de certaines parties de la page avec l’attribut data-nosnippet

Les conseils de Google pour une meta description du tonnerre

Concernant les bonnes pratiques à suivre, ici aussi plusieurs conseils précieux sont à suivre :

  • Mettez une meta description sur chaque page de votre site
  • Créez des description uniques pour chaque page de votre site. Comme pour les liens de titre, il est primordial de ne pas réutiliser descriptions. Créez des descriptions qui reflètent le contenu de vos pages, pour que l’utilisateur sache directement dans quoi il s’embarque.
  • Ajoutez des informations pertinentes sur le contenu dans la description. Il ne faut pas nécessairement écrire des phrases dans la méta description, mettez-y les informations importantes. Par exemple, pour un produit, allez dans le cœur du sujet et réunissez les informations parfois éparpillés sur la page (prix, âge ciblé, fabricant…).
  • Générez des descriptions à l’aide d’un programme. Pour certains site il peut être intéressant de générer les descriptions automatiquement, notamment pour les sites générant énormément de donnés.
  • Rédigez des descriptions qualitatives. Cela vous permettra d’améliorer considérablement la visibilité et le trafic sur votre site.

Grâce à tous ces conseils, vous êtes en mesure d’améliorer grandement vos liens de titre ainsi que vos descriptions.

Il est important de parfaire ces deux éléments car ce sont les premiers que l’utilisateur voit lorsqu’il réalise une recherche sur Google.

La première impression se fait dans les SERP, et en mettant les bons éléments, vous serez en capacité de booster votre trafic.